A l’abri des regards

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : A l’abri des regards
  • Auteur : Céline Musmeaux
  • Editeur : Nymphalis
  • Date de sortie : 15 mars 2018
  • Lien d’achat : ici

À l'abri des regards par [Musmeaux, Céline]

Résumé :

★ Amour ★ Violence ★ Reconstruction

« Peut-on trouver la lumière au coeur de l’obscurité ? » 

À dix-huit ans, Aurore est une étudiante en première année de BTS.

Dévastée par sa dernière expérience amoureuse, elle s’isole de plus en plus pour se consacrer à la réussite de son projet : s’éloigner de l’univers dans lequel elle gravite depuis l’enfance.

Cependant, Aurore entend des murmures que ce soit en cours ou dans les couloirs. Elle est différente et paie aujourd’hui les conséquences de ses erreurs passées.

Elle sombre et devient transparente pour se faire oublier. Son cœur est brisé et rien ne peut à ses yeux le réanimer.

Alors, quand Nicolas, le nouveau surveillant du lycée l’aborde, Aurore a peur de replonger dans une relation toxique.

Est-il la lueur d’espoir qu’elle attendait tapie dans l’ombre ou le démon prêt à l’attirer par le fond ?

Mon avis :

Merci aux éditions Nymphalis pour ce service presse.

Aurore est une jeune fille de dix huit ans. Elle décide de faire un BTS dans l’espoir de pouvoir fuir une vie qui l’a déjà faite trop souffrir et qui finira même par la détruire. Elle est comme un oiseau blessé, elle se méfie de tout et de tout le monde, remet en doute toutes les paroles qu’elle entend et ne veut plus jamais faire confiance à quelqu’un après que son premier amour lui ai brisé le cœur et le corps…

Nicolas est pion dans le lycée où étudie Aurore. C’est un jeune homme plus âgé de quelques années qui sait ce qu’il veut. Il est déterminé, charmeur, protecteur et n’a pas peur de déplacer des montagnes si le jeu en vaut la chandelle. Il a un caractère de feu et n’a pas peur d’en venir aux mains, je suis tombé sous son charme !

Leur route vont se croiser par hasard un midi alors que chacun recherchait le calme et rien ne sera plus jamais comme avant. Alors que Nicolas est attiré par Aurore il fait face à un mur. Têtu il revient à la charge mais Aurore est plus solide qu’elle ne le croit et tient bon… Elle ne veut plus croire en l’amour ni en leur fin heureuse, elle est beaucoup trop brisée et a vu trop de ses rêves s’envoler en fumée…

Nicolas réussira t’il à faire céder la jeune femme? Malgré les avertissements d’Aurore, a t’il une idée d’où il met les pieds? Pourront ils faire face?

Ce roman est une merveille!! J’aime bien découvrir l’écriture de Céline avec des personnages plus adultes et plus mûrs. Dès les premières lignes j’ai ressenti la détresse d’Aurore et ça ne m’a pas quitté de toute ma lecture, j’ai passé mon temps avec les larmes aux yeux et une boule au ventre qui n’a cessé de grandir, j’ai même presque maudit Céline en me disant  » mais elle ne peut pas me faire ça! Mon cœur ne va pas le supporter! » tellement j’avais peur.

C’est une histoire à la fois belle, touchante et percutante; la plume de l’auteur est toujours aussi intense et vous embarque en quelques mots pour vivre l’aventure avec les personnages! Une fois commencé impossible de le lâcher, je l’ai traîné avec moi partout car il était impossible de le refermer même pour quelques heures . Céline nous offre ici un diamant brut ❤

C’est un énorme coup de cœur!!!! A lire absolument!

#Guéna

 

Publicités

Tu me l’avais promis…

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Tu me l’avais promis… l’amour est éternel
  • Auteur : Céline Musmeaux
  • Editeur : Nymphalis
  • Date de sortie : 15 novembre 2017
  • Lien d’achat : ici

41KYwmVoSmL

Résumé :

Le monde de Sarah s’effondre. Sa mère avec qui elle vit seule vient d’être hospitalisée. Le diagnostic est là, c’est un cancer foudroyant.

Il ne lui reste plus que quelques mois, voire moins à vivre. Le choc est dur à encaisser pour la jeune femme qui sort à peine de l’adolescence.

Mais alors qu’elle pleure dans la salle d’attente, un garçon s’assied près d’elle pour la consoler. Il s’appelle Raphaël et il semble être un habitué des lieux. Aussi, il trouve les mots justes pour diminuer la peur et la peine qu’elle ressent après cette terrible annonce.

En quelques instants, un lien fort s’installe entre eux. Les sourires timides du jeune homme font rougir Sarah. Ce n’est pourtant pas le moment de tomber amoureuse.

Cependant, les jours passent et le hasard fait qu’ils se croisent encore. Il n’en faut pas plus à Sarah pour obtenir du réconfort auprès de lui. Seulement, il se peut que Raphaël lui ait menti sur ses raisons d’être présent dans cet hôpital.

Comment acceptera-t-elle la vérité ?

Mon avis :

Sarah est une jeune étudiante de 18 ans, rousse aux yeux verts avec un teint de porcelaine.

Raphaël a les yeux couleurs de l’océan, cheveux blonds pas très musclés, mais beau comme un ange.

Quand Sarah rencontre Raphaël, ce n’est pas dans les meilleures circonstances, il la console, car elle vient d’apprendre que sa mère à un cancer foudroyant, elle voit en Raphaël un ange qui l’aide à surmonter cette épreuve. Sarah et Raphaël se rapprochent, mais Raphaël cache un secret comment Sarah va réagir quand elle va l’apprendre ?

Encore une fois Céline m’a bouleversée par son écriture et son histoire, on y découvre deux jeunes personnes qui se battent contre la maladie et que l’amour aide à surmonter cette épreuve. Un amour fort et sincère qui aide nos héros à chaque épreuve qu’est cette maladie dure à supporter, ils se confortent et réconfortent, l’un est la force de l’autre. Un grand merci à Céline pour cette belle leçon de morale l’amour est éternel même après la mort, j’ai été énormément émue par nos héros et admirative devant leur force de vouloir s’en sortir et l’entraide entre eux, le soutien et l’amour qui les unissent. Une fois de plus, sa plume est fluide, se lit bien et est dans l’émotion, on vit l’histoire avec nos héros, on pleure et on rit avec eux, on vit les bons et les mauvais moments, on ne lit pas les livres de Céline, on les vit. Et quand la famille s’en mêle elle n’arrange rien voir même elle empire la situation. Une très belle histoire toute en émotion à lire absolument.

Merci aux éditions Nymphalis pour ce service presse.

#Minouche

Si seulement j’avais su

  • Titre : Si seulement j’avais su
  • Auteur : Céline Musmeaux
  • Editeur : Nymphalis
  • Date de sortie : 15 septembre 2017
  • Lien d’achat : ici

51xYABxJDHL

Résumé :

À bientôt dix-huit ans, Marion est plutôt discrète. Accrochée à ses amies, elle suit le mouvement et n’est jamais la première à parler.

Pourtant, un matin son univers s’effondre. En allumant son téléphone, elle reçoit de nombreuses notifications l’informant que sa vie ne sera plus tout à fait la même en arrivant au lycée.

Dans son esprit, tout va très vite. Elle a beau chercher les raisons de son exclusion brutale, elle ne se trouve aucune faute.

Cependant, la rumeur est là. Marion aurait trahi ses amies en dévoilant leurs pires secrets.

Commence alors sa descente aux enfers. Méprisée, rejetée, l’adolescente est approchée par l’être le plus improbable, Anthony Riel. Faiseur de réputations, il décide de la protéger et de prouver son innocence.

Seulement, ses intentions sont-elles aussi pures qu’il semble l’annoncer ?

Mon avis :

Marion est jeune fille fragile et naïve qui n’a aucune confiance en elle et se laisse mener par le bout du nez par tout le monde, et surtout par sa mère qui la contrôle en permanence.

Antho est un jeune lycéen qui fait partie de la classe populaire, que tout le monde craint et qui sait se faire respecter.

Quand une rumeur court sur Marion, par laquelle elle aurait divulgué le secret de ses amies, c’est le début de la fin pour elle. Elle se fait malmener et harceler jusqu’au moment où Antho lui vient en aide. À partir de ce moment, entre eux une histoire commence. Mais sur les réseaux sociaux ainsi qu’au lycée, rien ne va. Marion est de plus en plus harcelée et humiliée par ses anciens amis, mais qui a lancé cette rumeur et pourquoi? Comment Marion va t’elle réagir quand elle saura qui est le coupable?

Ce livre m’a touché, ayant un enfant de 17 ans qui est au lycée, j’ose imaginer ma réaction si il était harcelé comme eux, ça m’a fait prendre conscience que les réseaux sociaux peuvent autant du bien que beaucoup de mal et qu’une rumeur lancée peut vite prendre des proportions énormes. On voit Marion évoluer et peu à peu se prendre en main. Elle se rebelle même si c’est difficile pour elle car ce n’est pas du tout dans sa nature. Antho lui fera tout pour sa belle jusqu’à se battre, voir plus. On voit que sous ses airs de gros dur il a un cœur qui bat pour celle qu’il aime et que pour elle, il laisse tomber toutes ses barrières et devient guimauve et tendre. Le harcèlement est vraiment un fléau que ce soit au travail ou à l’école. Il peut détruire une vie et pousse les gens harcelés jusqu’au geste extrême. On voit aussi comment les harceleurs se croient plus forts car ils sont plusieurs et influencés par d’autres, jusqu’où ils peuvent aller?

L’auteur une fois de plus m’a séduite par sa plume, elle sait nous faire ressentir les sentiments de nos héros, on est prit dans l’histoire et on la vie avec eux, on peut ressentir ce qu’ils ressentent. J’ai eu plus d’une fois envie de secouer Marion pour qu’elle se rebelle et affronte ses harceleurs. Une très belle histoire qui, une fois de plus, nous montre jusqu’où la cruauté des gens peut aller, et que grâce à l’amour on peut surmonter même les épreuves les plus dures.

Merci aux éditions Nymphalis pour ce service presse.

#Minouche

Un été de trop

  • Titre : Un été de trop
  • Auteur : Céline Musmeaux
  • Editeur : Nymphalis
  • Date de sortie : 15 août 2017
  • Lien d’achat : ici

41FNnM5iC0L

Résumé :

Chaque année, Léna et Nathan se retrouvent pour les grandes vacances. Depuis l’enfance, une forte amitié les lie. Le temps, les sentiments, l’absence de l’autre n’ont fait qu’exacerber l’amour qu’ils se portent.

Aussi, ils ont construit une relation à distance qu’ils entretiennent depuis leurs seize ans.

Seulement, deux mois après le précédent été, Léna a brusquement cessé de donner des nouvelles à Nathan.

Et si c’était finalement l’été de trop ? Voilà ce que pense la jeune femme maintenant âgée de dix-huit ans et qui se sent trahie par celui qu’elle aime.

Plongée au cœur d’une tempête qui la dépasse, Léna sombre dans les profondeurs de l’océan. Autrefois rayonnante, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même attendant que les abîmes l’engloutissent.

Mais c’est sans compter le charismatique Nathan qui débarque l’été suivant avec la ferme intention de découvrir ce qui a poussé sa petite amie à couper les ponts aussi brutalement.

Parviendra-t-il à regagner la confiance ainsi que le cœur de Léna ?

Mon avis :

Léna et Nathan se connaissent depuis qu’ils ont dix ans. Ils sont passé d’amis à meilleurs amis et de meilleurs amis à petits amis. Ils ne peuvent se voir que pendant l’été car Nathan ne vit pas dans la même ville que Zoé.

Mais que s’est il passé cet automne pour que Zoé coupe les pont avec Nathan et refuse de le voir cet été? Pire, elle l’accuse de l’avoir trahi mais le jeune homme ne comprend pas, pour lui c’est Léna qui l’a quitté sans explication. Il s’est même imaginé qu’elle avait quelqu’un d’autre.

Alors pourquoi? Qui ment et qui dit vrai? Qui a intérêt de briser leur couple? Et surtout pourquoi? Et si malgré tout leur couple arrivait à tenir, quelles en seraient les conséquences?

Ce livre m’a tenue en haleine du début à la fin, pas un moment je me suis ennuyée. Tout comme Léna, on se pose la question : qui ment et pourquoi? Léna m’a fait très mal car elle est très sensible et ne comprend pas pourquoi on s’acharne sur elle comme ça alors que son seul crime est d’être amoureuse. c’est une personne très fragile et manipulable.

Nathan lui est prêt à tout pour montrer sa bonne fois à celle qu’il aime mais il ne supporte pas le mal qu’on lui fait, on le voit évoluer d’adolescent à homme mûr et waouh quel homme intense!

Ce livre est un mélange d’amour , manipulation, jalousie et vengeance il est très intense. La plume de l’auteur est fluide, elle nous tient en haleine, elle est très belle et addictive.

Merci aux éditions Nymphalis pour ce service presse.

#Minouche