Interview de Delman

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour, je vais très bien, merci beaucoup.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours 

Bien sûr ! Je m’appelle Nathalie, je suis mariée et mère de deux enfants. J’ai fait des études d’art plastiques et d’histoire de l’art et l’écriture est quelque chose qui m’a toujours plu. Dès dix ans, j’inventais des histoires pour mes jeunes frères et sœurs. A quinze ans, j’avais déjà écrit mon premier roman historique. Mais il aura fallu attendre 2016 pour que je me lance.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Alors, tout d’abord, il y a « Corsaire au nom du roi », un roman historique qui se passe durant la guerre de Sept ans. Puis, « Un passé perdu », une nouvelle fantastique. Tous deux sont en auto édition.

Viennent ensuite « Tamara : le Réveil de l’Eris T1 » et « Tamara : le Cœur de l’Eris T2 » deux romans de fantaisie urbaine publiés en maison d’édition en 2017.

Et, enfin, mon dernier « Escort boy », une romance contemporaine, publiée chez City dans la collection Eden.

Deux autres romans : un fantaisie jeunesse chez Lansdalls éditions et un steampunk chez Mots en flots éditions, devraient également être publiés courant 2019.



-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mon mari est mon premier fan. Il a lu presque tout ce que j’ai écrit à ce jour. Mes enfants sont également très impliqués dans cette aventure. Ils sont fiers de leur maman et me posent souvent des questions pertinentes. Ensuite, il y a mes deux meilleures amies, Christelle et Magali, qui me soutiennent énormément. Elles ont été les premières à croire en moi. Et puis tous les autres qui m’encouragent à leur manière.

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? 

Ce n’est pas toujours évident. Parfois même mission impossible ! Mais, j’arrive toujours à trouver un moment pour me poser avec mon ordinateur. Et, une fois lancée, il est difficile de m’arrêter !


-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Partout. Elle peut venir d’un mot, d’une phrase, d’une image, d’une fragrance… C’est quelque chose que je ne contrôle pas. Par chance, j’ai constamment sur moi un petit carnet dans lequel je note mes idées.

-Combien de temps mettez vous à écrire un roman ?

Plusieurs mois en général. Le temps de faire des recherches, de construire l’intrigue, de cerner ses propres personnages… Tout cela demande un peu de temps. Mais il m’est arrivé d’en écrire un en trois semaines. Ne me demandez pas pourquoi, j’étais sans doute inspirée ! 😉


-Quel est votre genre de lecture ? 

Je lis un peu de tout. J’adore les auteurs classiques, mais je ne dédaigne pas les lire de temps en temps les épistoliers du XVIIème siècle. Je suis aussi une grande fan de fantaisie et de romans historiques.


-Vous êtes plus les séries ou films ? 

Tout dépend du sujet abordé. L’un comme l’autre ne me dérange pas. Une série peut être intéressante si elle étoffe bien les personnages ainsi que l’action. Ce que certains films ont du mal à retranscrire car ils sont de durée plus courte.


-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

J’adore également peindre, cuisiner et bricoler. Je suis également généalogiste amateure. Je suis aussi une grande passionnée des mythologies (gréco-romaine en particulier). Bref, j’ai de quoi m’occuper !

-Une phobie ?

Pas vraiment.

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Un rêve incroyable

 Un mot à rajouter ?

J’espère que cette petite interview aura permis de me cerner un peu mieux. C’est toujours difficile de parler de soi. En tant qu’auteure, je préfère écrire sur les autres que sur moi 😉. Je vous invite à découvrir mes univers.


Si tu étais… Tu serais…

Un animal ?  Un loup sans hésitation !

Un objet ?  Un miroir fendillé

Une musique ? Une symphonie

Une saison ? L’automne, bien sûr…


Un lieu ?  Un endroit secret jamais découvert

Une couleur ? Le noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?  Hiver

Chocolat ou bonbon ?  Bonbon (à la violette de préférence ! 😉)

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ?  Chocolat

Viande ou poisson ?  Les deux (je n’ai jamais su me décider !)

Pain au chocolat ou chocolatine? Team pain au chocolat  😊

Merci  !

Merci à toi pour cette interview qui te permettra de mieux me connaître ainsi que toutes les personnes qui la liront.

A bientôt !

Publicités

Interview de Nadège Chipdel

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour ! Super, et vous ?

ça va bien merci 😀

Pouvez vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Avec plaisir, même si ce n’est jamais évident. Donc Nadège, enseignante dans la vraie vie et auteure depuis peu. J’ai un parcours scolaire post bac un peu atypique, je suis une passionnée de lecture depuis toujours et d’écriture depuis l’adolescence.

J’ai aussi officié en tant que bêta, chroniqueuse. Il m’arrive encore de donner des coups de pouce quand mon emploi du temps me le permet.

Je suis aussi maman de deux petits garçons.

Présentez nous un peu votre/vos livres

Je suis l’auteure de quatre histoires, dont une publiée depuis Mars.

J’ai écrit « Le Livre des Mystères » (éditions Mots en Flots). Il s’agit d’un roman de fantasy, une histoire de sorcières qui se destinent aux 7 à 77 ans. C’est mon premier roman, et ma plus grande fierté. Avoir réussi à le faire éditer est une immense joie.

A mon actif, j’ai aussi « Juste un court instant », une nouvelle romantique. Une belle histoire de couple, de vie, dans laquelle nous pouvons tous nous reconnaître.

« Moi, Maya », une chicklit fraîche et pétillante avec de l’humour qui raconte l’histoire de Maya, journaliste, et de ses déboires sentimentaux.

Et enfin, je suis l’auteure de « Soumise », une fiction érotique dans le monde du BDSM.

 

Où trouvez vous l’inspiration ?

Absolument partout ! Musique, photo, discussion, tout est susceptible de déclencher une envie d’écrire.

Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mes proches ont découvert l’année dernière que j’écrivais, et ça a été une sacrée surprise. J’ai toujours écrit dans le secret de ma chambre, n’osant faire partager mes histoires à personne.

L’annonce que j’avais décroché un contrat en maison d’édition les a pris de court.

Depuis, une partie de mes proche me soutient, m’encourage et me lit, et c’est vraiment très gratifiant.

Comment réussissez vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? Vos journées ne peuvent pas faire que 24h .

On maudit le fait que le temps ne soit pas extensible et on jongle entre les activités. On se frustre beaucoup aussi. Pour ma part, j’écris beaucoup le soir, quand les enfants sont couchés. Ce qui permet à mon homme, mon premier lecteur, de me donner son avis sur mes écrits.

Quelle est votre genre de lecture ?

De tout, mais je lis énormément d’heroïc-fantasy.

Vous êtes plus séries ou films ?

Depuis que les enfants sont arrivés dans ma vie, je ne suis plus ni l’un ni l’autre.

En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Je fais du sport, du point de croix et je pâtisse.

Une phobie ?

Les araignées et une bonne partie des insectes.

Et enfin si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Délirant – génial – énorme

Merci beaucoup d’avoir répondu à mes questions 😀

Interview de Emma P

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Hello, très bien et vous ?

-Pouvez vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

J’ai 25 ans, je suis Nantaise et j’écris depuis… que je sais tenir un crayon, je crois. Cela a commencé par des récits de mes journées, puis des poèmes, des chansons, des articles de presse, et aujourd’hui des romans.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

J’ai trois romans édités chez Butterfly Éditions. Le premier, Joy, est sorti en février 2017. C’est un chicklit relatant la vie de Joy, une jeune femme introvertie. Elle travaille dans une maison d’édition et, du jour au lendemain, elle va collaborer avec un auteur qui est tout son contraire : arrogant, extraverti… On dit souvent qu’entre la haine et l’amour il n’y a qu’un pas, est-ce réellement le cas ?

Mon second, c’est Golden, sorti en octobre 2017. Il s’agit d’une romance très sexy entre une étudiante, Zoé, et son enseignant, Romain. L’histoire se passe à la faculté et l’on voit les personnages évoluer au fil des années. Cèderont-ils à l’interdit qui les dévore ?

Le dernier, Love Experience, est sorti en mai dernier. Il parle de Mirabelle, journaliste, et Graham, acteur, deux âmes solitaires en mal d’amour. Tous deux se connectent à un site de rencontre et de fil en aiguille… il se pourrait qu’ils y trouvent bien plus qu’une simple aventure. Genre, le plus gros défi de leur existence… Je n’en dis pas d’avantage, à vous de le découvrir… ou pas !

Puis actuellement, je travaille sur différents projets dont un, qui s’achèvera très bientôt. Le héros ? Le futur président de la République.

-Où trouvez vous l’inspiration ?

Partout. Dans des gestes du quotidien, dans des situations loufoques, dans des séries TV, chez mes proches…

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mes proches sont très fiers de mon parcours. Mon mari me soutient énormément et s’intéresse à chacun de mes ouvrages. Dans ma famille, tout le monde tente de lire l’un de mes livres ou au moins des passages. Je trouve ça très enrichissant d’obtenir leurs retours. Et j’avoue, c’est très touchant.

-Comment réussissez vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? Vos journées ne peuvent pas faire que 24h .

On fait comme tout le monde, on jongle… J’écris dès que je le peux car plus qu’une envie, il s’agit pour moi d’un besoin de me défouler. Puis lorsque je n’ai pas le temps d’écrire, je passe des heures à potasser, à préparer mes prochains chapitres, comme ça, dès que j’ai du temps, je n’ai plus qu’à laisser mes doigts se promener sur le clavier.

-Quelle est votre genre de lecture ?

De la romance, principalement. Lorsque je commence à saturer car oui, ça arrive, je passe sur des histoires classiques, des Hugo, Zola…, du bit-lit ou bien des livres politiques.

-Vous êtes plus séries ou films ?

Je suis totalement séries ! Et c’est paradoxal car pour le coup, pour les livres, je préfère (et de loin) les one shot !

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

La musique. J’en écoute beaucoup, je participe à de nombreux concerts et spectacles en tous genres chaque année. J’aime également beaucoup cuisiner. Je m’amuse aussi à monter des vidéos, (des trailers d’histoires notamment).

-Une phobie ?

Les araignées et ces putains de clowns ! Rien que d’écrire ce mot hideux, j’ai des frissons !

-Et enfin si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

DINGUE, DINGUE, DINGUE. Je sais que c’est le titre d’une chanson de Christophe Maé et j’assume. J’aime beaucoup Christophe et son titre résume tout. C’est fou de se lancer là-dedans, complètement taré. Pourtant c’est génial et je ne sais pas comment je pourrais faire sans désormais.

 

Merci Emma

Interview de Stéphanie Delecroix

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez-vous ?

Super bien ! Heureuse de répondre à cet interview.

Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Eh bien, j’ai commencé à publier mes écrits sur Amazon au mois de mai, grâce a mes amis lecteurs sur Wattpad qui m’ont encouragé. Avant cela, l’écriture était tombée dans les oubliettes de la routine, avant de me reprendre comme une tornade.

Présentez-nous un peu votre/vos livres

Broken ice a été le premier de mes bébés publiés, on y retrouve Sam, une jeune femme qui a été agressé et de Stephen, le jeune homme qui l’a sauvée mais doit se cacher de la police. Une romance a suspens qui apparemment provoque des nuits courtes.

Jump est une romance dramatique dans l’univers de la danse et des battles de rue. On y découvre Kendall et Camille. Deux personnes que tout oppose mais que l’amour réunira et ils leurs faudra passer pas mal de coup dur.

Et l’envie de faire de Broken ice une série (broken by elements) m’a emporté. Donc j’ai écrit broken fire. On y retrouve Caro, un personnage secondaire de Broken ice, et Valentin, un cœur d’or complètement anéanti. J’ai réussi un petit défi personnel avec ce livre. Le ressenti des lecteurs vis-à-vis de Caro changent totalement !

Puis mon dernier bébé, la poupée. Un petit cocktail a ma façon d’aventure, d’amour, de suspens, d’érotisme…Avec une Sacha haute en couleurs. Une héroïne comme je les aimes !

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Partout !

Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?

Oui, tous m’encouragent ! Je leur en suis très reconnaissante. A chaque fois que l’un d’eux lit un de mes livres, j’ai super envie de connaitre leur opinion. Elle est très importante pour moi.

Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Je suis maman de cinq enfants, donc la journée je me consacre rien qu’à eux. Le soir dès que le calme est dans la maison, je fonce écrire !

Quelle est votre genre de lecture ?

De l’Urban fantasy.

Vous êtes plus séries ou films ?

Peu importe, tant que je suis captivée.

En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

La danse

Une phobie ?

Les cafards ! Beurk !!!!

 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un oiseau !

Un objet ? Un crayon !

Une musique ? Nothing else maters

Une saison ? L’hiver

Un lieu ? Le grand canyon !

Une couleur ? Noir

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Hiver

Chocolat ou bonbon ? Bonbon…enrobé de chocolat !

Eau ou limonade ? Eau

Café ou chocolat ? Café !

Viande ou poisson ? Viande

Pain au chocolat ou chocolatine ? Une bonne fois pour toute ! Pain au chocolat lol

Et enfin si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Que Du Bonheur !!!

Merci 😀

Interview de Sammy F G

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?

Ca va super merci

Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Il n’y a pas grand-chose à dire. J’ai toujours aimé lire ou écrire mais à part lire je ne me suis jamais lancé. L’année dernière, mon mari a poussé à me lancer. J’ai rencontré Virginie Romance via Wattpad et pour déconner on s’est dit : « et si on écrivait sur ce sujet ? » et c’est comme ça qu’’est né le combat d’une vie.

Présentez nous un peu votre/vos livres

Le combat d’une vie est un livre qui s’inspire de la vie actuel, de certains préjugés. Ce livre a été écrit pour dire : « on est peut-être différents mais on reste des êtres humains alors traitez-nous comme tel au lieu de nous pointer du doigt. »

En l’écrivant, on voulait montrer « l’envers du décor » et à priori c’est réussi.

Connor est un homme solitaire avec beaucoup de responsabilités, il laisse la vie venir sans se prendre la tête et surtout en essayant de rester debout sans se laisser abattre.

Amalia est solitaire mais par obligation. Elle n’avait pas choisi cette vie-là mais on ne lui en a pas laissé le choix.

Leur rencontre va changer leur vision de la vie, mais à quel prix ?

Où trouvez-vous l’inspiration ?

De ce qui m’entoure et ce qui me passe dans la tête.

Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent-ils ? Lisent-ils vos livres ?

A ma grande surprise, j’ai reçu énormément de soutien de la part de mes proches. La plupart ont lu mon livre et m’encourage à continuer dans cette voie.

Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? Vos journées ne peuvent pas faire que 24h.

C’est un peu compliqué mais étant maman au foyer, c’est plus facile que pour celle qui travaille. J’essaie d’écrire pendant la sieste ou quand tout le monde est couchés. J’ai un carnet qui me suit partout et mon téléphone où je note ce qui me passe par la tête afin de ne pas les oublier. J’essaie d’être organisé afin d’avoir assez de temps pour pouvoir écrire.

Quelle est votre genre de lecture ?

Exclusivement de la romance : romance classique, érotique, quelques dark romance (ça dépend du sujet).

Vous êtes plus séries ou films ?

Les deux en fait. Pour les films, je me tourne plus vers tout ce qui est danse et mafia tel que les affranchis, casino, l’impasse ou encore sexy dance, honey, battle of the year.

En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Honnêtement à part la lecture, les enfants et l’écriture je n’en ai pas.

Une phobie ?

Plusieurs mêmes : les araignées, les espaces clos et le vide sont ma hantise.

Et enfin si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Inattendue, Belles rencontres et Émue.

Merci pour cette belle interview et de me l’avoir proposé. Merci à tous les lecteurs, chroniqueuses et auteures qui me suivent. Sans vous, cette aventure ne serait pas possible !

Sammy F.G

 

Merci 🙂

Interview de Wendy Aerisswn

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Très bien les vacances sont dans deux jours, le soleil et la plage m’appelles

-Pouvez vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Parler de moi j’en ai horreur… me concernant dans un an je franchirai le cap de la trentaine, j’adore lire de la romance et je me suis lancé dans l’écriture il y a un an et demi maintenant à l’occasion de mon premier salon du livre en mars 2017. Je parlais avec un groupe de filles, parlais de ma vie, de mes amis, de mes collègues, jusqu’au jour où j’ai parlé de l’un de mes collègues, le stéréotype même du genre d’hommes de nos romans. De là est né un véritable personnage que j’ai choisi de créer dans ma première romance Never You. L’écriture est ensuite devenue une véritable addiction et j’ai enchaîné plusieurs histoires dont une qui paraîtra prochainement chez BMR, effet miroir

-Présentez nous un peu votre/vos livres.

Je vais parler de effet miroir qui sortira en janvier. J’aime jouer avec les stéréotypes et les préjugés et j’aime inverser les rôles souvent attribués à un homme et à une femme. Le prof et l’élève, j’ai écris fausse note en positionnant la femme en tant que prof. Dans effet miroir j’ai voulu faire la même chose, mettre un gentil garçon face à une connasse dont le passé trouble apporte du piment à l’histoire.

-Où trouvez vous l’inspiration ?

La nuit bien souvent avant de m’endormir. Je cogite, je cogite et trouve le sommeil en pensant à mes héros.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Alors non mon entourage (famille) ne lit pas pour la simple et bonne raison que ça les perturbe de lire des passages de lemon, en ce qui concerne mes amis proches, ce sont les premiers à se jeter sur mes derniers chapitres écrit.

-Comment réussissez vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? Vos journées ne peuvent pas faire que 24h .

Je dors peu, néglige les repas et le ménage et j’ai la chance d’avoir un homme qui comprend ce que je fais et qui m’épaule en prenant le relai quand je suis à fond sur mon ordi

-Quelle est votre genre de lecture ?

De la romance

-Vous êtes plus séries ou films ?

Séries, j’aime les histoires qui dure en longueur et bien souvent les films me laissent sur ma faim

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

En dehors des livres je passe mon temps avec ma famille et mes amis

-Une phobie ?

La peur de perdre un être cher..

-Et enfin si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Amitié, rencontre, extraordinaire

Merci

Interview de Sara June

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez-vous ?

Je vais très bien, merci !

Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Bien sûr ! Je m’appelle Sara June (nom d’emprunt bien sûr hi hi hi !) j’ai 38 ans et je suis de Québec. Je suis maman de deux merveilleux petits anges cornus de 10 et 6 ans, en couple depuis 15 ans et mariée avec cet homme merveilleux depuis 5 ans.

J’ai toujours eu une imagination très très fertile. Dès mon plus jeune âge, j’inventais mes propres petites histoires, au début je les dessinais et par la suite les mots ont comblés les vides. Je me suis longtemps concentrée sur des fanfictions, ou de courtes histoires pour mes enfants.

Lentement, je me suis détourné de l’écriture pour la lecture. Je lisais déjà beaucoup mais là c’était vraiment intense. Puis il y a eu cet évènement qui a tout changé dans ma vie.

L’automne dernier (2018) j’ai fait une grosse dépression. Je pleurais tout le temps, j’était incapable de dormir, de fonctionner, j’ai même eu des pensées noires voire suicidaire. Quand j’ai vu mon médecin, il m’a demandé de trouver une chose… UNE seule chose que j’aime faire POUR MOI, et de le faire.

Alors je suis rentrée chez moi et je me suis rendu compte que je n’avais pas écrit depuis des lustres. Je me suis couchée et pendant la nuit j’ai eue la révélation. Le lendemain matin, je créais mes personnages, mon intrigue, et mes plans pour mes livres. Le soir même je commençais l’écriture du premier chapitre de Rider in the Dark. En un peu plus d’un mois, j’ai écrit mon premier manuscrit que j’ai corrigée et envoyée à plusieurs maisons d’éditions.

Lorsque les éditions Addictives m’ont écrit m’avisant de leur intérêt, j’étais aux anges ! J’adore cette maison d’édition ! J’ai signée et voilà ! Le 5 Aout dernier mon premier roman était officiellement en vente.

L’écriture m’a aidé à voir la lumière dans ma période noire. Ça m’a sauvée !

Présentez-nous un peu votre/vos livres :

Mon premier roman se nomme Rider in the Dark. On y rencontre Hush, membre en règle des Dark Soldiers, un groupe de biker aux activités parfois illégales, qui sont à la fois craint et respecté partout. Hush est un grand gaillard, sexy mais qui inspire la méfiance. Pourtant quand il entre dans un petit diner avec ses frères bikers Path et Kill, il tombe dans l’œil de la jolie Lily.

Cette dernière fuit un terrible passé. Elle refuse de faire confiance aux hommes et pourtant Hush brise lentement les fondations de ses convictions. Cependant, le danger rôde.

Entre Hush et Lily c’est le coup de foudre au premier regard, mais autant l’un que l’autre, refuse de le voir. Bien que mon roman soit court, il n’y a aucune longueur, ni aucun temps mort. De plus, nous alternons de point de vue à chaque chapitre, nous permettant d’avoir le point de vue de chaque personnage tout au long de l’histoire.

Pour l’instant, seul Rider in the Dark est disponible. Cependant, le tome 2, qui raconte l’histoire de Path sera, normalement, disponible vers la fin septembre. Et puisque je me suis attachée à chacun de mes bikers, je suis en pleine écriture du tome 3 où Kill est le protagoniste principal. Et je fermerais cette incroyable saga avec un dernier tome, qui portera sur Dee.

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Honnêtement, je ne sais pas trop. J’ai beaucoup d’imagination et j’aime m’inspirer de ce que je vois. J’ai un cartable rempli d’idées, de phrases, de punch line, de chose à faire vivre à travers l’écriture. C’est dans ce livre que repose mon inspiration principale.
Combien de temps mettez-vous à écrire un roman?

Cela est variable. J’ai écrit Hush en un peu plus d’un mois et Path en un mois environ. Kill prend plus de temps car j’ai dû faire quelques ajustements sur Hush et je sais que j’ai des ajustements qui m’attendent en vue de la publication de Path.
Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mon entourage me soutiennes dans l’ensemble de ma passion. Ma famille directe (mon mari et mes enfants) sont derrière moi à 100%.

Ma mère ne porte plus à terre ! Jamais elle n’aurait crue me voir un jour en auteure publiée. Autour de moi, c’est très positif et cela me propulse, me motive à aller au bout de mon rêve… Soit devenir auteure à temps plein.

Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

J’ai l’avantage d’avoir un mari très compréhensif, qui m’aide beaucoup. De plus, je travaille de la maison. Je profite de la sieste des enfants pour écrire sur mon portable. Lorsque je suis dans le gros de l’intrigue, il peut même m’arrivée de passer une nuit blanche à écrire. Que voulez-vous, j’adore écrire !!

Quelle est votre genre de lecture ?

J’aime beaucoup lire. J’ai une bibliothèque bien garnie à la maison. J’aime plusieurs styles dont le new adult, l’érotique et la romance. J’aime aussi les romans de science-fiction dans le genre d’Harry Potter, de Twillight et de vampire academy. Les romans qui parlent de l’écosse ancienne tel La série le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon ou encore la série de Magaret Malorie (Le retour Highlander) sont des bonbons pour moi… comme presque tout ce qui est des romans d’époque. J’ai eue une période Chick lit mais je me suis rapidement lassé. Je suis une inconditionnelle romantique. Pour qu’un livre me plaise, il faut qu’il y ait une romance et que cela finisse bien, scènes osées optionnelles mais appréciées !

Vous êtes plus séries ou films ?

J’aime quelques séries dont Supergirl, Arrow et Flash sans oublier Sons of Anarchy mais je suis plus du types films. Surtout au cinéma avec ma meilleure amie Marie !

En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Hmm bonne question… en dehors d’écrire ou de lire des livres, j’aime passée du temps en famille ou allez au cinéma. Je fais un peu de crochet mais sans plus. Ma passion est vraiment pour les livres.

Une phobie ?

Je déteste me sentir prise au piège. Je refuse d’aller dans un endroit, telle une grotte où je pourrais resté coincée. Je panique si j’essaie un chandail trop petit et que j’ai de la difficulté à le retirer. Je sais, c’est étrange, mais c’est mon étrangeté

Et enfin si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots :

Incroyable ! Palpitant ! Instructif !

Un mot à ajouter?

 Je tiens à remercier tous ceux et celles qui se sont procurer mon premier roman. En particulier celles qui m’ont laissées leurs commentaires. Ça fait chaud au cœur.

Si tu étais… tu serais…?

Un animal :
Si j’étais un animal, je serais un oiseau pour parcourir le monde vu d’en haut.

Un objet :
Si j’étais un objet, je serais un signet, être à jamais entourée de mot!

Une musique :
Si j’étais une musique, je serais une chanson de Maroon 5… soit Girls like you ou Sugar.

Une saison :
Si j’étais une saison, je serais l’été. La saison des vacances, du bonheur, de la chaleur.

Un lieu :
Si j’étais un lieu, je serais une bibliothèque… comme celle dans la belle et la bête bien sûr!

Une couleur :
Si j’étais une couleur, je serais sans doute verte pâle. La couleur de l’espoir!

Tu es plutôt :

Été ou hiver? 100% été… Je déteste l’hiver! Au Québec, l’hiver et froid et humide, sombre et déprimant.

Chocolat ou bonbon? Je dirai tartinade de chocolat. Je ne mange pas vraiment de bonbon ni de chocolat!

Eau ou limonade? Les deux, mais un penchant pour un grand verre d’eau glacée!

Café ou chocolat? Ni un, ni l’autre. Je ne bois aucune boisson chaude!

Viande ou poisson? Il n’y a rien qui bat un gros steak !!!

Pain au chocolat ou chocolatine? Chocolatine… c’et ce qui se rapproche le plus de mon dada… Le croissant!

Merci d’avoir pris le temps de me répondre 😀