Interview de Céline Poullain

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?

Je vais bien, merci. Et vous ? 

Je vais bien merci 🙂

Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Enfant, je regardais mon grand-père écrire des romans à longueur de journée. Il s’asseyait au bout de sa grande table de salle à manger, il dévissait son stylo à plume et ouvrait ses cahiers. Il me fascinait. Je pense qu’il m’a ouvert la voie. 
Bac lettres en poche, j’ai débuté des études de Droit puis je suis entrée rapidement dans la vie active. J’ai travaillé dans différents secteurs mais le fil rouge de ma carrière reste l’humain. 
En parallèle, j’ai toujours écrit sans vraiment oser montrer mon travail. Le roman que je viens de publier est resté un moment dans mes tiroirs, régulièrement dépoussiéré par l’envie folle d’aller jusqu’au bout, sans réellement y parvenir.
Puis, il y a un an, je me suis dit qu’il était grand temps de passer à l’action. J’ai ouvert en grand ma boîte à écritures et depuis, les idées fusent toutes seules. Mon second roman est en cours d’écriture et mon troisième est planifié ! 
C’est beau la crise de la cinquantaine ! (rire)

Présentez nous un peu votre/vos livres

Je viens de publier mon premier roman « Octobre en juin ». Il s’agit de la quête d’une femme sur les traces de sa grand-mère. Imaginez que le secret de votre aïeule vous soit révélé au moment de son décès. Quelle serait votre réaction ? Ce roman aborde le thème de l’amour, du deuil et du pardon. Je suis vraiment contente puisque les retours des lecteurs sont positifs.
En parallèle, au printemps, j’avais aussi participé à des concours de nouvelles. Deux d’entre elles viennent de sortir également dans des recueils. L’une (Itinéraire bis) aux éditions du Saule, l’autre (L‘improbable cas Anselme Belgarde) avec l’association des Auteurs Indépendants du Grand Ouest. 

Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Ils sont au top ! J’ai un soutien sans faille. 
Je sais que j’ai de la chance. Et oui, la plupart des membres de mon entourage (famille, amis) lisent mes livres et me font leurs commentaires (élogieux, il va s’en dire… mais peut-être est-ce parce qu’ils ont peur du retour de bâton sinon ? ).

Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? 

Comme tout le monde, il est parfois difficile de trouver des moments pour écrire. La plupart du temps, j’écris le soir et le week-end, mais il n’y a pas de règle. J’ai un petit carnet en permanence sur moi, il m’arrive de prendre des notes dans le train ou en faisant mes courses ! 

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Je répondrais bien « dans la vie », mais à vrai dire, je ne sais pas d’où ça vient. 

Comment de temps mettez vous à écrire un roman ?

Bonne question ! Je ne peux pas vraiment répondre. J’ai débuté « Octobre en Juin » en février 2008 et je l’ai terminé 10 ans plus tard. Il est resté très longtemps dans le tiroir. Je viens de commencer l’écriture du second, j’ai déjà écrit plus de deux chapitres en deux semaines. J’espère bien mettre beaucoup moins de temps cette fois ! 

Quel est votre genre de lecture ? 

Je lis un peu tout ce qui me passe à portée de main. Une tendance à la littérature blanche mais j’aime aussi les polars, le fantastique, la science fiction, etc. J’ai une PAL qui doit être à peu près aussi haute que moi ! 

Vous êtes  séries ou films ? 

Films ! Je n’ai pas la télévision chez moi. Je ne suis pas très au fait des nouvelles séries. Il m’arrive d’en regarder une ou deux sur les conseils (avisés) de mes enfants ou d’amis mais ça reste très à la marge. Cependant, je suis fan absolue du Trône de Fer. Sans aucun doute parce qu’avant tout, je suis fan des romans dont est tirée la série. 

En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

La musique a une part importante dans ma vie. Il m’arrive même de placer quelques accords sur ma guitare. J’aurais aimé être musicienne. Quand je vois les doigts de certains artistes glisser naturellement sur leur instrument, je suis admirative. 

Une phobie ?

Ah oui ! Les punaises des bois ! Sérieusement, vous avez vu à quoi ça ressemble ce truc ? Digne d’un dinosaure ! Mais je me soigne ! Je ne sors plus d’une pièce en courant lors que j’en croise une. Je suis très fière de moi ! 

Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Justement, je trouve que le terme de « folle aventure » colle parfaitement à ce que je vis ! L’écriture, la vie sont de folles aventures et ne peuvent se résumer en 3 mots ! Sinon, pourquoi passerions-nous notre temps à aligner plus de 55000 mots pour faire des romans ? 

 Un mot à rajouter ?

Osez ! Osez écrire et être vous ! C’est le plus beau cadeau que vous pourrez vous faire ! 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Une punaise des bois ! (histoire de soigner le mal par le mal!)

Un objet ? Une plume blanche qui vole au vent.

Une musique ? Un instrumental de guitare. 

Une saison ? L’automne pour les couleurs et la lumière incomparable ! 

Un lieu ? La presqu’île de Crozon, plus précisément, la plage de Goulien.

Une couleur ? Le mauve (quelques restes de la baba-cool que j’étais adolescente)

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? Toutes les saisons en fait. Je prends le positif de chacune.

Chocolat ou bonbon ? Assurément Chocolat (noir de préférence)

Eau ou limonade ? Plutôt eau mais faut voir…

Café ou chocolat ? Je ne bois jamais ni café, ni thé, ni tisane. Et très rarement du chocolat. 

Viande ou poisson ? Les deux, tout dépend de la préparation. 

Pain au chocolat ou chocolatine ? Pain au chocolat, évidemment. Je suis une fille du nord de la Loire ! 

Merci  ! Y’a pas d’quoi ! Merci à vous également ! 

Publicités

Le pouvoir du temps – Tome 1

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Le pouvoir du temps, tome 1
  • Auteure : Violaine Janeau
  • Éditeur : Lips & Co, collection FantasyLips
  • Date de sortie : 30 novembre 2018
  • Lien d’achat : ici

Continuer à lire … « Le pouvoir du temps – Tome 1 »

Interview de Mélanie Baranger

pixiz-14-11-2017-22-39-47

Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour et merci de prendre du temps avec moi. Je vais très bien  merci. 

Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Alors je suis née a Tours en 1988. J’ai beaucoup déménagé car mon père changeait souvent de travail. 
J’ai appris a lire et a aimé lire grâce a ma mère tout comme l’écriture. 
J’ai eu beaucoup de mal dans mes études souvent rabaissée par mon père… qui n’avait de cesse de me comparer a ma soeur. J’ai lâcher prise dans les études et aussi dans mes histoires et mes dessins. Aujourd’hui fier de moi. Ce qui n’a pas été le cas avant. J’ai eu du mal a trouver ma voix jusqu’à ce que j’obtienne un BEP hôtellerie restauration et là je me suis dis ! je ne suis pas plus bête qu’une autre je vais tenter de trouver quelque chose qui me plait et reprendre l’écriture de mes histoires. 
Aujourd’hui j‘ai un bac+3 et je suis cadre depuis peu. Mes romans plaisent en majeur partie et j’ai un homme fabuleux avec qui je partage ma vie. 

Présentez nous un peu votre/vos livres

* Amours de chiens, l’histoire des chiens de Roumanie – autopublié via amazone. Histoires vraies sur les chiens de Roumanie. Vendu au profit de l’association Mukitza. 
* Le don de Gaïa – prochainement réedité. Roman fantastique. 
* Au-delà des limbes – chez Plume Blanche éditions – Roman paranormal avec une pointe de romance. 
* Coeur d’Ours – Les éditions Livresque – romance fantastique.
* De l’errance au destin – Litl’Book éditions – roman policier avec romance. 
* La quête de Pablo – en cours de réedition – piraterie et romance dans un monde fantastique. 

A paraitre : 
* Hope – Les éditions Livresque – romance contemporaine 
* Not married – Les éditions livresque – Romance contemporaine. Avec Fanny Damiens. 
* Compelxes et préjugés – Rebelle éditions – romance adolescent – contemporaine. 

Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Mon père est aujourd’hui fière de moi et en parle beaucoup autour de lui. 
Mon beau père (le père de mon conjoint) en parle beaucoup autour de lui également. 
J’ai de la chance d’être soutenue tant par ma famille que ma belle famille. Mais surtout par mon homme. 

Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? 

Il faut un bon agenda. Une bonne organisation. Savoir faire des sacrifice et aussi être raisonnable. 

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Dans mes rêves. Dans des journaux. A partir d’une image, une musique… un mot. bref un peu tout. 

Comment de temps mettez vous à écrire un roman ?

Ça dépend de mon planning et de mon inspiration. Ça peu mettre 6 mois ou des années. 

Quel est votre genre de lecture ? 

Je lis de tout. tant auto édités que édités. 

Vous êtes plus les séries ou films ? 

Je ne regarde que très peu la TV. 
Mais je dirais séries. 

En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Les promenades dans la campagne. 
La danse orientale. 

Une phobie ?

Le feu. 

Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Partage / rencontre / plaisir

 Un mot à rajouter ?

Merci pour l’attention que vous m’avez accordé. 
J’espère que mes romans vous plairons et vous emmènerons dans de bons moments.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? Un loup. 

Un objet ? un livre.

Une musique ? la lettre à élise.

Une saison ? l‘été

Un lieu ? Chez moi

Une couleur ? Orange

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? été

Chocolat ou bonbon ? les deux 

Eau ou limonade ? eau bien que j’aime bien la limonade.

Café ou chocolat ? chocolat

Viande ou poisson ? poisson

Pain au chocolat ou chocolatine ? pain au chocolat

Merci 😀

Interview de Julie Jodts

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour, ça va bien, je suis ravie de participer à cet échange.

-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

D’aussi loin que me souvienne, j’ai toujours eu une passion dévorante pour l’écriture. J’ai commencé par des poèmes, des nouvelles puis je me suis lancée dans l’écriture de mon premier roman, il y a 4 ans.

-Présentez nous un peu votre/vos livres

Mon premier roman s’intitule Semblables, c’est une duologie. Celui-ci est édité par les éditions Plume Blanche, il sera disponible en avant-première à Mons mais la sortie officielle est mars 2019. Semblables est une dystopie qui relate les aventures de Mia. La jeune femme vit dans une société ou chaque citoyen se voit attribuer un rôle en fonction de son rang de naissance et sa place dans la fratrie. Alors que sa sœur jumelle, Léna, est enrôlée dans l’armée, en tant que seconde, Mia, elle, a le devoir de se marier et de procréer afin de perpétuer sa lignée.

-Qu’en pense votre entourage ? Vous soutiennent ils ? Lisent ils vos livres ?

Je crois que ça dépend vraiment des personnes, certains de mes amis n’ont pas du tout étaient surpris, d’autres ont pensé que c’était une passade mais au final tous sont très heureux pour moi. J’ai la chance d’avoir des proches qui me soutiennent, en particulier ma famille et mon conjoint. Je concilie l’écriture et un travail à temps plein, à cause de cela j’ai un rythme de vie assez intense est finalement c’est aussi eux qui pâtissent de ce mode de vie. 

-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ?

Ah mince, je vois que j’ai anticipé la question. Alors c’est assez compliqué, c’est forcément compliqué, ce sont des sacrifices à réaliser mais pour le moment, j’ai la sensation d’avoir trouvé un juste milieu. 

-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Dans mon quotidien, je suis une personne qui se pose mille questions et qui aime réinventer le réel. Par exemple, je m’appuie beaucoup sur des gens que je rencontre pour créer des personnages, il en va de même pour des lieux… 

-Comment de temps mettez vous à écrire un roman ?

5 mois d’écriture intensive, à raison de deux heures par jour en semaine et 4 le week-end. Ensuite vient la phase de relecture qui dure entre 4 et 6 mois.

-Quel est votre genre de lecture ?

Je suis complétement hétéroclite, je peux lire un roman D’Amélie Nothomb et ensuite passer à Grimaldi ou à Tolstoï. Le seul genre avec lequel j’ai un peu plus de mal c’est le polar.

-Vous êtes  séries ou films ?

Séries, sans hésitation.

-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

En plus de l’écriture et la lecture, j’ai un hobby qui me prend beaucoup de temps et qui est la boxe. C’est un sport qui demande tout comme l’écriture beaucoup d’investissement et de rigueur. 

-Une phobie ?

Une phobie… ce n’est pas une question facile. Je n’apprécie pas les espaces restreints et clos, je crois que je suis un peu claustrophobe. 

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Passion- Persévérance et rencontres

– Un mot à rajouter ?

J’écris également des articles au sujet de ma vie d’auteur et plus globalement de la vie en générale. Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas y passer : http://juliejodts.fr 

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? :
Un chat, le genre de chat qui passe ses journées à dormir et rendre fou son maître.

Un objet ?
Une plume, je trouve que la symbolique est jolie même si elle n’est presque plus utilisée.

Une musique ?
Mad World – Gary Jules

Une saison ?
L’été 

Un lieu ?
La normandie 

Une couleur ?

Rouge, la couleur du sang et des passions.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ?
Eté 

Chocolat ou bonbon ?
J’évite les deux mais j’ai une grosse préférence pour le chocolat !

Eau ou limonade ?
Eau

Café ou chocolat ?
Le chocolat gagne toujours

Viande ou poisson ?
Je ne mange pas de viande alors je dirai poisson.

Pain au chocolat ou chocolatine ?
Pain au chocolat.

Merci 😀