Love hurts

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Love hurts
  • Auteur : Ellie Ach
  • Editeur : City éditions
  • Date de sortie : 28 mars 2018
  • Genre : romance
  • Lien d’achat : ici

Résumé :

Depuis le décès tragique de son fils, la vie d’Ally n’a plus aucun sens. En dépit du soutien inconditionnel de ses proches, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Jusqu’à sa rencontre avec Sam, barman dans un club à la mode.

Derrière sa carrure de colosse se cache en réalité un jeune homme fragile. Il est lui aussi hanté par de terribles fantômes  : élevé par un père violent, Sam craint d’avoir hérité de son tempérament agressif. Et pour éviter de commettre l’irréparable, il refuse de s’engager dans la moindre relation sérieuse.

Pourtant Ally va ébranler toutes ses résolutions et, pour elle, Sam se sent enfin capable de dominer ses pires instincts. Mais guérir les blessures infligées par le passé n’est pas si facile, surtout pour deux êtres aussi torturés…

Face aux tourments de la vie, l’amour est leur seul refuge.

Mon avis :

Merci beaucoup à l’auteur pour ce service presse.

J’ai fait connaissance avec Ally, jeune femme complètement brisée depuis la mort de son fils et la rupture qui a suivi. Elle se considère comme un monstre et refuse de vivre sa vie, sa culpabilité étant trop lourde à porter. C’est un personnage touchant, très émouvant même, qui vous brise le coeur de chagrin. Alors qu’elle n’est que l’ombre d’elle même depuis le drame, elle croise un homme sexy et tombe sous son charme, à son contact son corps et son coeur se réveillent mais elle ne compte pas se laisser totalement aller pour autant…

Sam, barman viril et fougueux, est le nouveau voisin énigmatique de Ally. Il refuse tout engagement par peur que son passé n’impacte son futur et se contente de coups d’un soir. Il a du mal à contrôler ses coups de sang et est encore très amoché par son enfance malheureuse. Pour lui l’amour n’est pas possible et même si sa petite voisine l’attire comme un aimant il est très clair : pas de sentiments.

Mais peut on tout contrôler? Malgré leur attachement à rester détachés , chacun s’immisce doucement dans la vie et dans le coeur de l’autre, seulement leurs douleurs sont profondes et encore trop présentes pour en parler. Les secrets commencent à entacher leur relation et ils vont devoir faire des choix, réussiront ils à affronter leurs démons? Pourront ils accepter ceux de l’autre? Que peuvent ils supporter par amour?

C’est un roman tout en émotions. Déjà les personnages sont attendrissants, chacun cachant ses failles et désirant laisser tout ça derrière eux. Mais les personnages secondaires sont également très sympa et apportent de la légèreté.

La plume de Ellie est intense et captivante, nous faisant voyager à travers son histoire et nous émouvant autant que possible, me mettant les larmes aux yeux par moments et le sourire aux lèvres d’autres. Elle m’a donné envie de hurler , de les séquestrer jusqu’à ce qu’ils se parlent pour ne pas gâcher leur belle histoire , ou encore de les prendre dans mes bras en leur disant que ça va aller et que ce n’est pas de leur faute…

C’est vraiment une très jolie lecture, addictive et poignante, je vous la recommande fortement!

#Guéna

 

Publicités

Fécondes

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Fécondes
  • Auteur : Christian Lamant
  • Editeur : Evidence éditions
  • Date de sortie : 21 janvier 2017
  • Genre : érotique
  • Lien d’achat : ici

Fécondes par [Lamant, Christian]

Résumé :

L’histoire de femmes parmi tant d’autres qui désirent être fécondées.

Mais sous la plume de Christian Lamant, les corps en fusions deviennent extase, jouissance, érotisme voire perversion.
Jusqu’où une femme est-elle prête à aller pour sentir la vie grandir en elle ?!

10 nouvelles pour public adulte, de la romance au SM, en passant par la science-fiction…

Mon avis :

Ce roman est destiné à un public averti, non pas parce qu’il est dur mais parce qu’il est chaud!!

Ce livre rassemble dix nouvelles de femmes qui désirent être fécondées, à n’importe quel prix. Certaines sont en couples, d’autres non mais elles sont toutes déterminées à enfanter. Aucune nouvelle n’est semblable et je salue l’originalité et les idées hétéroclites de l’auteur ainsi que les personnalités de ses personnages qui ne se ressemblent absolument pas.

Je découvre la plume de Christian à travers ces nouvelles et j’en suis scotchée. J’ai en général un petit peu plus de mal avec l’écriture des hommes pour ce genre car je le trouve plus brutal mais là c’est tout le contraire, tout est fluide, charnel et érotique.

Je perd un petit peu mes mots et j’en suis désolée mais je ne suis pas sûre qu’il soit possible de vous expliquer tout ce que Christian fait passer avec ses écrits ni l’intensité avec laquelle il vous touche, j’en suis totalement troublée et franchement abasourdie. Il vous donne chaud en quelques lignes sans jamais être vulgaire mais toujours sexy et sensuel, et il vous enflamme en à peine plus de temps, vous transformant en brasier sans même vous frôler!

C’est un livre qui ne s’explique pas mais qui se lit, c’est même carrément une expérience qui se vit!!!

Merci aux éditions évidence pour ce service presse.

#Guéna

Jumelles : en balade

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Jumelles en balade
  • Auteur : Ludivine Delaune
  • Auto publiée
  • Genre : jeunesse
  • Lien d’achat : ici

Jumelles: En balade (Inna et Mey t. 2) par [Delaune, Ludivine]

Résumé :

Inna et Mey ont quatre ans et sont jumelles.
Elles aiment se balader mais les passants les regardent souvent.
Pourtant, elles ne sont pas différentes des autres…
Elles vont alors apprendre que chacun est unique à sa façon !

Retrouvez la deuxième histoire tirée d’une histoire vraie, celle de deux sœurs !

Mon avis :

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que mes enfants et moi nous sommes jetés sur cette nouvelle histoire.

Ici Inna et Mey doivent faire face aux regards des gens face à la gémellité et elles ne le vivent pas très bien, ne comprenant pas pourquoi les gens s’arrêtent sur elles alors qu’elles sont « normales ». Ludivine aborde alors avec pédagogie les différences de chacun et ce qui les rend unique mais également le poids du regard des autres sur les enfants et la façon dont il est perçu. Avec des mots simples elle permet de passer un message important et clair, un message de tolérance.

Les images sont toujours aussi sympa et j’aime toujours autant le petit plus, les questions posées directement aux enfants, les amenant à réfléchir sur des sujets plus précis et développer plus simplement leurs pensées. Mes enfants s’expriment mieux sur leurs ressentis à travers elles.

Merci beaucoup à Ludivine pour ce service presse.

#Guéna

Le book quiz de Anne Sophie Ferrapie

Collage 2018-05-28 18_50_21

Si je te dis …. tu me réponds :

Course : driven

Sportif (ve) : Back to you

Frère / demi frère : immoralité

Meilleur ami : back to you

Chanteur/musicien : sans hésitation Maybe someday

PDG :50 nuances

Loup garou : je n’en ai pas encore lu.

Vampire : Twilight

Biker : j’en lis pas beaucoup non plus. Aucunes idées

Ripoux/mafieux : je viens de finir Little Beach girl alors lui

 

Le personnage qui est le/la plus …(ca va etre compliqué j’ai pas la mémoire des prénoms !!)

Drôle : Malcom dans play

Mystérieux : Goran

Violent/méchant : le père dans la cage dorée

Connard : Bones dans boutons et dentelle

Touchant : le mec dans 1000 baisers pour un garçon

Sexy : kellan dans la série Thoughtless

Énervant : Malcom dans play mais dans le sens attachiant.

Romantique : dans maybe someday

Courageux : le mec dans ne rougis pas

Charismatique : Benette dans Beautiful Bastard

Inintéressant… tellement inintéressant que j’ai dû oublier jusqu’à son existence.

 

Quel livre t’as le plus …

Obsédé/marqué : Thoughtless

Ému/ fait pleurer : 1000 baisers pour un garçon

Énervé : la cage dorée. J’arrive à lire beaucoup de chose, mais il y a des scènes plus choquantes que d’autres et qui m’énerve.

Donné chaud : after à l’époque. Depuis, j’ai lu plus chaud, mais ça va lol ! peut-être Dark Romance aussi.

Conseillé à un ami : After

Surpris : central park de Musso

Fait rire : lola petite grosse et moche

Ton premier livre lu ? enfant ou en romance ?? En romance 50NDG. Enfant je ne sais plus.

Ton premier coup de cœur ? 50 NDG

Ton plus gros coup de cœur ? Impossible de le dire. Je n’en ai pas toutes les semaines, mais je lis assez pour en avoir un peu trop pour choisir.

Merci beaucoup!!!

#Guéna

Rue du chat qui danse

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Rue du chat qui danse
  • Auteur : Jean Claude Renault
  • Editeur : Alter real
  • Genre : Nouvelle paranormale
  • Date de sortie : 6 juillet 2018
  • Lien d’achat: ici

Rue du chat qui danse par [Renault, Jean-Claude]

Résumé :

À Saint-Malo, au bout de la rue du Chat qui danse, l’éclairage public se comporte étrangement, ce qui amuse beaucoup un couple d’amoureux. Didier, témoin de leur hilarité et assailli par les souvenirs, sait qu’il devrait les prévenir mais doute qu’ils le croient.

Quand la lumière vacille, voir le chat n’est peut-être pas une bonne chose.

Mon avis :

C’est une nouvelle plutôt perturbante mais en même temps surprenante.

Didier repense à sa femme en voyant des amoureux se promener dans LA ruelle, celle où lui même flânait avec sa tendre épouse avant qu’elle ne disparaisse subitement il y a un an. La légende dit qu’un chat y danse mais rares sont les personnes à le voir, et c’est peut être mieux ainsi…

Je trouve cette nouvelle troublante car jusqu’à la fin l’auteur maintien le suspense, nous racontant deux versions d’une même histoire et lâchant la bombe uniquement pendant les dernières lignes sans même qu’on s’en soit douté; et j’adore!

L’univers de l’auteur est particulier mais accrocheur, flirtant avec le paranormal jusqu’à nous faire douter nous même de se qu’on vient de lire. J’aime beaucoup les nouvelles proposées dans cette maison d’éditions car elle nous emmène toujours où elles veulent avec une facilité déconcertante sans que l’on ne s’en rende compte et la chute est toujours brutale, cette fois ne fait pas exception.

Merci aux éditions Alter real pour ce service presse.

#Guéna

Nothing like us tome 1

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Nothing like us tome 1
  • Auteur : Aime Lee
  • Editeur : Nisha éditions et K world
  • Date de sortie : 21 juin 2018
  • Genre : romance
  • Lien d’achat : ici

Nothing Like Us - tome 1 par [Lee, Aime]

Résumé :

Hirai Mei, jeune adolescente japonaise, a passé deux ans de sa vie dans une même chambre, sur un même lit, inanimée. En effet, suite à un « grave accident », la jeune fille s’est vue sombrer dans un profond coma.

À son réveil, Mei se retrouve confrontée à ce qu’elle a laissé quelques temps plus tôt. Désormais, à Séoul, un nouveau départ s’offre à elle : un nouveau lycée, de nouvelles rencontres, de nouvelles épreuves, de nouveaux liens.

Bien que privée de ces années, la vie ne lui laissera aucun cadeau. Son retour dans le monde extérieur se déroulera-t-il aussi bien qu’elle l’espère ?

Mon avis :

Je remercie nisha éditions pour ce service presse.

Dans ce roman on fait connaissance avec Mei, une jeune japonaise amnésique qui se réveille après deux ans de coma sans rien se rappeler de sa vie d’avant et seule. Mais cette jeune femme est une battante et décide d’aller de l’avant, de continuer sa vie et de ne pas s’apitoyer sur son sort. Elle a un tempérament de feu et on ne peut pas dire que le lycée va lui faciliter les choses, entre les populaires et les groupies superficielles, elle va être servie. Alors que tous semblent lui tourner autour, elle ne sait pas vraiment à qui se fier ni de qui se méfier… Elle va alors devoir seule démêler le vrai du faux en espérant ne pas trop y laisser de plumes… Qui sont ils vraiment? Que lui cachent ils? Pourquoi autant de haine entre eux?

C’est un premier tome un peu confus, on se pose encore beaucoup de questions et j’ai hâte de lire la suite pour avoir le fin mot. Je reste cependant sur une impression mitigée ici. Il y a de nombreux personnages avec des caractères assez similaires si bien qu’il m’arrive de les confondre. Ils sont plutôt énigmatiques et il est très difficile de les cerner, c’est troublant car on ne sait jamais à qui se fier ni ce qu’il en retourne.

J’ai une petite sensation d’inachevé vis à vis de l’amnésie car Mei ne tente même pas de se rappeler ni de retrouver sa famille, rien ne lui revient et c’est frustrant pour le lecteur de ne pas savoir, j’espère que l’auteur en parle plus dans la suite.

La plume est plutôt fluide même si elle est maladroite par moment et que certains dialogues manquent d’authenticité. J’attend beaucoup de la suite et j’ai hâte de m’y mettre car l’histoire est quand même très prometteuse.

#Guéna

Une semaine à Lacanau

pixiz-23-11-2017-14-26-22

  • Titre : Une semaine à Lacanau
  • Auteur : Gaya Tameron
  • Editeur : Alter real
  • Genre : nouvelle fantastique
  • Date de sortie : 6 juillet 2018
  • Lien d’achat : ici

Une semaine à Lacanau par [Tameron, Gaya]

Résumé :

Des vacances sous la pluie et sans vague, c’est ce qui pouvait arriver de pire à Benjamin le surfeur. À moins que…

Une nouvelle fantastique qui oscille entre la romance et la fable écologique.

Mon avis :

Benjamin est un surfeur qui peine à joindre les deux bouts. Il vit dans son combi et ne respire que pour le surf, il part d’ailleurs en vacances à Lacanau, paradis des surfeurs.  Seulement le destin semble contre lui car depuis son arrivée, il ne voit que la pluie et des marée calmes… Il vit alors reclus dans sa camionnette jusqu’à une rencontre impromptue…

Cathy est une jeune femme écolo avec des principes et l’ambition de changer le monde. Alors qu’elle croise Benjamin un jour elle en tombe sous le charme directement sans oser l’approcher… Ce n’est que bien plus tard alors que le hasard le remet sur sa route qu’elle va franchir le pas, elle compte bien saisir sa chance cette fois.

Mais les apparences sont parfois trompeuses et cette semaine va s’avérer pleine de surprises….

J’aime beaucoup cette nouvelle, c’est un remake de la petite sirène des temps modernes, en version écolo et engagée . J’y vois également un mot sur l’état de la planète et peut être même que sur ce fond de fantastique, l’auteur a voulu faire passer un message…

J’ai bien aimé la plume et j’ai vraiment accroché avec l’univers de l’auteur, assez enfantin notamment. C’est une nouvelle qui peut être lue par un jeune public sans souci.

Merci aux éditions Alter real pour ce service presse.

#Guéna