Intrview d’Arielle Frank

pixiz-14-11-2017-22-39-47

-Bonjour, comment allez vous ?

Bonjour, je vais très bien. Je vous remercie de prendre le temps de m’interviewer.


-Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous, votre parcours ?

Je suis journaliste et auteur de quatre livres pratiques. Puis la vie m’a éloignée de l’écriture. J’y suis revenue récemment avec un premier roman, La Faute Exquise.


-Présentez nous un peu votre livre

J’ai écrit ce roman suite à des discussions, avec des hommes et des femmes, sur la sexualité de notre époque. La question de la relation « jetable » revenait constamment. Les rencontres virtuelles et les aventures sans lendemain sont-elles inévitables ? Sait-on encore aimer ? Ne sommes-nous pas conditionné(e)s par les rencontres facilitées par les réseaux sociaux, les sites, les applis ?

À travers les sept péchés capitaux, La Faute Exquise nous entraîne dans la vie d’une femme qui découvre la sexualité sur le tard, avec un homme qui est à mille lieues de son idéal, mais dont elle va totalement dépendre affectivement et sexuellement.

C’est l’histoire d’une relation où désirs, attentes et doutes s’entremêlent, créant confusion et contradictions.

cache_9334882.jpg


-Qu’en pense votre entourage ?Vous soutiennent ils ?Lisent ils vos livres ?

Mes proches, bien évidemment ! Pour ma famille, ce genre est un peu trop osé… ils préfèrent attendre la sortie de mon prochain roman. Sans sexe !


-Comment réussissez-vous à concilier votre vie de famille, votre vie professionnelle et l’écriture ? 

Je suis sans emploi actuellement, c’est ce qui m’a permis d’écrire deux romans pratiquement à la suite, et d’entamer le troisième.

Mais j’ai toujours mené différents projets simultanément, dormant peu et cogitant énormément.


-Où trouvez-vous l’inspiration ?

Dans la vie, dans les situations quotidiennes, auprès des gens.


-Comment de temps mettez vous à écrire un roman ?

Je reconnais que quand je démarre un livre, j’ai énormément de mal à m’arrêter. J’aimerais pouvoir écrire jour et nuit ! Mais il m’arrive également de manquer d’inspiration. Dans ces moments-là, je laisse le manuscrit de côté. Il n’est pas rare que les idées reviennent la nuit, juste avant de m’endormir. Alors, je rallume la lumière et noircis le petit carnet qui ne quitte jamais mon chevet.


-Quel est votre genre de lecture ? 

Les romans de tous genres : sentimentaux, policiers, thrillers… Paradoxalement, le seul genre que je n’ai jamais lu, c’est le roman érotique. Probablement pour ne pas risquer d’être influencée dans l’écriture de La Faute Exquise.

-Vous êtes plus séries ou films ? 

Les films ! J’ai du mal à suivre les séries qui démarrent en force, puis s’épuisent au fil des épisodes.

Et comme je suis une grande romantique, j’ai besoin de me plonger dans les situations, de partager les sentiments des personnages… Ce que les séries, souvent écrites à la va-vite, ne permettent que rarement.


-En dehors des livres, quels sont vos hobbies ?

Le sport, errer dans la nature, apprécier les petits bonheurs simples du quotidien.


-Une phobie ?

Trop de phobies pour être citées !

-Si vous deviez résumer cette folle aventure en 3 mots

Défi (pour avoir osé la romance érotique),

Satisfaction (pour avoir réussi ce pari),

Catharsis…


 Un mot à rajouter ?

J’espère que les lectrices (et lecteurs !) tomberont amoureux de mes personnages comme moi je les aime… au point que je prépare la suite de cette aventure. Bien plus sombre et plus dérangeante.

Si tu étais… Tu serais…

Un animal ? 

Un chien, car comme eux, j’ai besoin d’attention et d’affection.


Un objet ? 
Un livre. Pas très original, mais du plus loin que je me souvienne, j’ai presque toujours eu un livre entre les mains.


Une musique ? 

Du Metal.


Une saison ?

Le printemps, qui représente pour moi, la renaissance de la nature.

Un lieu ? 

La cuisine. Je m’y sens bien, j’y ai écrit tous mes livres !


Une couleur ? 

Le noir, assurément.

Tu es plutôt…

Été ou hiver ? 

Eté, je déteste le froid et il me le rend bien !


Chocolat ou bonbon ? 

Chocolat, je ne pourrais pas vivre sans !

Eau ou limonade ?

Eau. Comme les amateurs de vins, je suis capable de reconnaître les différentes eaux !


Café ou chocolat ? 

Café en boisson. Chocolat sous toutes les autres formes.


Viande ou poisson ? 

Ni l’un ni l’autre, je suis végétarienne.


Pain au chocolat ou chocolatine ?

Bonne question, je suis du Sud Ouest !

J’aime le croustillant de la pâte feuilletée mais le pain au chocolat de mon boulanger, fait avec de la vraie pâte à pain, est une tuerie !

Merci !

Merci à vous, aux membres du groupe et aux lectrices et lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s